La réunion cruciale de la FED

Une journée folle en Bourse hier, mais je ne vais pas répéter ce que disent tous les médias. C’est de la volatilité à laquelle je m’attendais au 1er trimestre 2022 et j’ai aligné mes positions dans ce sens depuis Septembre 2021 en sacrifiant une partie des gains potentiels à la fin de l’année 2021. Je continue à voir un véritable risque dans les fonds de Cathie Wood. Pour moi c’est un potentiel pour une chute plus profonde des valeurs de la Tech américaine, si ARK Capital suit le même chemin que Archegos Capital Management l’année dernière.

Réunion de la FED

Je pense que les attentes des marchés par rapport à cette réunion sont tellement négatives après des multiples interventions verbales très « hawkish » des membres de Board, que moindre propos modéré de Powell provoquera un rebond violent des Bourses. Ce n’est que mon avis et je suis le seul responsable des conséquences d’une erreur de mon raisonnement. Je ne fais que partager mon sentiment des marchés.

Mon scénario de base: Powell annoncera la fin des QE et une première hausse des taux probablement vers Mars 2022. C’est déjà pricé par les marché. Le discours sera moins « hawkish » que celui des membres de Board et cela va être pris très positivement par les marchés à court terme. Donc le rebond violent après la FED est possible. Mais ce rebond sera de courte durée. Je m’attends à une grosse chute par la suite suivie des difficultés des fond ARK Capital qui seront massivement vendu en écrasant les titre de la Tech Catégorie D et C dont elle achetait tout au long de 2020 et 2021. Le Risk-OFF majeur fera chuter les cours du pétrole et les couts d’énergie en générale baisseront naturellement avec l’arrivée du printemps. La baisse des prix d’énergie apaisera les tensions inflationnistes et Biden sera plus tranquille pour son mid-term et mettra moins de pression sur la FED.

Ma Stratégie

DISCLAIMER: Je ne mis pas mon argent sur ce scénario. Ma stratégie pour 2022 est très claire et reste inchangée. Mon portefeuille a été re-équilibré et les stratégie optionnelles Bear Put Spread (voir Club Option Invest) me protègent pendant cette correction. J’ai pris 50% des profits sur ma couverture hier (hedging).

J’ai subi des pertes au début de cette année car j’ai actuellement 50 lignes dans mon portefeuille. Mais ces pertes sont inférieures à la contre-performance de S&P 500. Donc le résultat est bon….. pour le moment.

Biden et la FED

Dans mes vidéos j’ai suggéré à plusieurs reprises que Biden, et pas Powell, est à l’origine de changement du ton de la FED en Septembre 2021. Chaque fois je dis que ce n’est que mon ressenti et je n’ai pas des preuves. Désormais la première quasi preuve a été publiée par REUTERS :

Le silence marque un net revirement pour la Réserve fédérale et son président, Jerome Powell. Ses quatre hausses de taux d’intérêt en 2018 ont suscité de vives critiques de la part du président Donald Trump, qui venait d’installer Powell au sommet de la Fed et estimait qu’elles sapaient les propres efforts de Trump pour soutenir la croissance économique. Trump a mené une campagne de pression publique pour les arrêter.Le président Joe Biden, en revanche, a approuvé ce que la Fed a annoncé comme étant au moins trois hausses de taux d’intérêt cette année et une réduction rapide de son bilan de près de 9 000 milliards de dollars pour augmenter encore les coûts d’emprunt. La semaine dernière, Biden a qualifié la réorganisation de la politique de Powell de “appropriée” et a souligné que la décision de le faire appartenait à la Fed.

Volatilité des marchés

Saxo Bank : Les spéculations vont bon train dans les salles de marché concernant la réunion de la Réserve Fédérale américaine (Fed). Certains anticipent que la Fed pourrait annoncer une fin plus tôt que prévu du tapering (dès ce mois-ci). D’autres prévoient qu’elle soit contrainte d’augmenter les taux beaucoup plus qu’elle ne l’a laissé entendre cette année, avec parfois cinq hausses de taux en 2022. De notre côté, nous prévoyons que la Fed adopte un ton légèrement plus hawkish, ouvrant la porte à une première hausse de taux potentiellement dès le mois de mars prochain. Cela aurait pour conséquence d’accélérer aussi le calendrier de mise en place de la réduction du bilan. En revanche, nous ne nous attendons à aucun changement notable au niveau du tapering, qui devrait prendre fin mi-mars, selon nous. En toile de fond, les traders commencent à s’inquiéter de plus en plus de la situation en Ukraine. La décision de Washington d’évacuer les familles de diplomates américains est perçue comme le signe d’une fébrilité croissante. Le risque d’escalade entre Moscou-Kiev-Washington est évident. Le marché est évidemment incapable d’intégrer ce scénario dans les prix. C’est un risque qu’il faut avoir en tête mais contre lequel il est difficile de se prémunir.

BLOOMBERG: Le Nasdaq 100, avec le reste du marché, a fait un centime au milieu de sa pire vente en deux ans et est retombé dans le vert, effaçant une perte de près de 5 %. Cette décision était la dernière d’une série de revirements à couper le souffle qui ont entravé les marchés dans un contexte de tensions croissantes autour de la politique de la Réserve fédérale. C’était le plus grand du genre depuis le 8 janvier 2001, au milieu de la descente de la bulle Internet. La plupart des autres mouvements similaires se sont produits au cours des trois années qu’a duré le crash, avec quelques autres au cœur de la crise financière de 2008.

Géopolitique: Russie, Ukraine et les États Unis

BLOOMBERG: Les États-Unis mettent jusqu’à 8 500 soldats en état d’alerte accrue pour un déploiement afin de renforcer les forces de l’OTAN en Europe de l’Est si nécessaire alors que les troupes russes se massent aux frontières de l’Ukraine, offrant une démonstration de force militaire parallèlement aux efforts diplomatiques pour désamorcer la crise. “Il est très clair que les Russes n’ont pas l’intention pour le moment de désamorcer”, il est donc “prudent” de donner au personnel militaire américain le temps de se préparer si l’OTAN active sa force de réaction le long du flanc est de l’alliance, porte-parole du ministère de la Défense, John Kirby. a déclaré aux journalistes lundi au Pentagone.

DISCLAIMER

L’attention est expressément attirée sur le fait que tout investissement présente des risques, les investissements réalisés pouvant évoluer à la hausse ou à la baisse. Les performances passées ne constituent aucune garantie pour l’évolution future. Mind Your Cash n'est pas responsable des décisions d'investissement prises par ces abonnées et le contenu de cette vidéo, ainsi que d'autres ressources liées, ne comportent pas des conseils d'investissement. Le contenu de Pavel KAREPIN et de Projet Mind Your Cash sont destinés exclusivement à des fins pédagogiques, éducatives et informatives. Il ne s’agit en aucun cas d’une recommandation pour acheter ou vendre un instrument financier particulier. Trader les futures, les indices, les actions, les devises… peut comporter un risque de perte et ne convient pas à tous les investisseurs. Vous devez être conscient(e) des risques associés aux marchés financiers avant d’investir.

0 commentaires publiés

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Premium

Accédez à encore plus de contenu en devenant membre Premium

CLub Option Invest

Le club d'apprentissage des stratégies d'investissement...

Rejoignez nous sur Télégram

Plus de contenu, plus d’échanges, une communauté de plus en plus nombreuse chaque jour…

Derniers articles

COVID-chaos en Chine et le Black Friday

TotalEnergies: Pourquoi je prends mes PROFITS ?

Zero-COVID fait son retour en Chine

Articles similaires

Zero-COVID fait son retour en Chine

Zero-COVID fait son retour en Chine

La Chine a déclaré les assouplissements sur sa politique COVID-zéro il y a quelques jours et déjà c’est le moment pour faire une marche arrière. Cela met en avant le manque de contrôle sur la ...
L’explosion des prix se stabilise!

L’explosion des prix se stabilise!

Les marchés sont en plein rebond. Ce rebond a été renforcé par des bonnes statistiques des PMI aux États Unis qui servent aussi d' indicateur de l’inflation. Paradoxe est que FED refroidit les ...
Share This