Encore des “bad news” en Chine

Evergrande semble d’être plus toxique que prévu. La sessios des 50% de ces actifs dans Evergrande Property Services à Hopson a échoué. Donc il semble que la seule contrepartie des actifs d’Evergrande est l’État Chinois. Le marché efficient n’accepte pas les actifs de cette entreprise ce que donne une idée sur leur juste prix.

BLOOMBERG: Les actions de China Evergrande Group ont chuté de 14% après que le développeur à court de liquidités a mis fin aux discussions pour vendre une participation dans sa branche de gestion immobilière, un accord qui lui aurait procuré une infusion importante de liquidités. La cotation d’Evergrande était suspendue depuis le début du mois dans l’attente de l’annonce d’une opération majeure. La pénurie de liquidités du géant de l’immobilier est devenue l’un des plus grands risques pour l’économie chinoise, érodant la confiance dans un secteur immobilier qui, selon certaines estimations, représente près d’un quart du produit intérieur brut.

SAXO BANK: Les déboires du secteur immobilier chinois perdurent. L’entreprise Evergrande sera officiellement déclarée en faillite samedi 23 octobre si elle ne rembourse pas ses créanciers. Sinic, qui est un acteur mineur du secteur immobilier, classé à la 41ème place, a fait techniquement défaut hier selon Standard & Poor’s. Enfin, la direction de Kaisa, qui est un conglomérat regroupant une vingtaine d’entreprises, a annoncé le report d’une réunion prévue cette semaine avec ses principaux créanciers. Un défaut de paiement est probable. Les investisseurs ne s’inquiètent pas beaucoup de la situation en Chine. Ils considèrent que la restructuration du secteur immobilier se fera sans trop d’à-coups. C’est notre avis également.

Entre-temps les marchés se réjouissent des résultats des entreprises qui battent les consensus souvent considérés comme trop conservateurs. Quoi qu’il arrive cela fait du bien à nos portefeuille et l’ignorance de la réalité par le marché n’est pas une chose nouvelle. Hier vers la fin de la séance j’ai allégé ma ligne sur JD.com et Xpeng (+23% en même pas 1 mois !), puis j’ai allégé aussi un peu sur les biotechs les plus risquées. Pour le moment, je reste largement investi dans ce marché.

COVID-19

Nouvelle variation du DELTA fait re-parler du COVID-19. Donc l’histoire n’est peut-être pas encore terminée et certains pays remettent les restrictions.

BLOOMBERG: Les restrictions visant à contenir le coronavirus font un retour en Europe, les espaces intérieurs tchèques nécessitant à nouveau des masques faciaux, la Lettonie fermant des bars et des magasins et la Russie, où les infections hebdomadaires viennent d’atteindre un niveau record, déclarant du 30 octobre au 7 novembre à être des “jours non ouvrables”. Le Royaume-Uni ne rétablira pas encore les restrictions, malgré une recrudescence des infections et une augmentation des hospitalisations et des décès, a déclaré le secrétaire à la Santé, Sajid Javid. Pendant ce temps, les dirigeants de l’UE devraient discuter de la suppression du système de feux de circulation des restrictions de voyage, facilitant ainsi les déplacements des vaccinés.

Saxo Bank – Alerte Rouge

Malgré les alertes émises par plusieurs entreprises ces derniers jours (Philips et Danone, par exemple) concernant les pressions inflationnistes, les marchés boursiers sont dans l’ensemble plutôt très résilients. Mais la perspective que les perturbations au niveau des chaines d’approvisionnement durent plus longtemps que prévu, induisant une hausse durable de l’inflation et potentiellement une baisse de la demande, pourrait à un certain stade provoquer une baisse importante des indices boursiers. En outre, la remontée des taux, qui semble inexorable à court terme, pourrait pénaliser les grandes valeurs technologiques qui ont porté les marchés boursiers ces dernières années, et surtout au cours de la pandémie. Le message que les banques centrales des pays développés vont porter dans les semaines à venir va être crucial pour savoir quelle direction les bourses vont suivre au quatrième trimestre. D’un côté, certaines banques centrales veulent agir de manière préventive pour contrer l’inflation (ex : la Banque d’Angleterre). De l’autre, certaines continuent de considérer qu’une dose importante de soutien monétaire est essentiel, à court terme (ex : la Banque Centrale Européenne). Nous sommes pour l’instant dans une période d’incertitude mais qui n’a pas vocation à durer, selon nous.

L’inflation est un vrai problème. En zone euro, l’indice des prix à la consommation est ressorti en ligne avec le consensus, à 3,4% sur un an en septembre. En Allemagne, l’indice des prix à la production en septembre a atteint 14,2% sur un an. Il s’agit du plus haut niveau depuis octobre 1974 (hausse de 14,5% à l’époque). La forte progression des prix de l’énergie explique en grande partie l’appréciation. En excluant l’énergie, l’indice des prix à la production est néanmoins élevé, à 8,6% sur un an. Pour l’instant, les producteurs rognent sur leurs marges, et font pression sur les sous-traitants. Mais si la hausse perdure, cela va être répercuté sur les consommateurs. Outre-Manche, l’indice des prix à la consommation est ressorti inférieur au consensus, à 2,9% en septembre sur un an contre 3% attendu. La Banque d’Angleterre anticipe que l’inflation va progresser jusqu’à 4% d’ici la fin de l’année. Une hausse des taux lors de la réunion du Comité de politique monétaire le 4 novembre prochain est quasi-certaine, selon nous.

PayPal et PInterest

BLOOMBERG: PayPal explore une acquisition de 45 milliards de dollars de la société de médias sociaux Pinterest, dans ce qui pourrait être le plus gros contrat technologique de l’année et rapprocher la société de paiement de ses ambitions de devenir une “super application”. Sous la direction du PDG Dan Schulman, PayPal a pour objectif de devenir un guichet unique pour tout ce qui concerne les achats et les finances, à l’instar d’Alipay ou de WeChat en Chine. Il prévoit d’ajouter une multitude de nouveaux services à son application remaniée, notamment des comptes d’épargne à haut rendement, des services d’encaissement de chèques et des capacités d’investissement en actions.

DISCLAIMER

L’attention est expressément attirée sur le fait que tout investissement présente des risques, les investissements réalisés pouvant évoluer à la hausse ou à la baisse. Les performances passées ne constituent aucune garantie pour l’évolution future. Mind Your Cash n'est pas responsable des décisions d'investissement prises par ces abonnées et le contenu de cette vidéo, ainsi que d'autres ressources liées, ne comportent pas des conseils d'investissement. Le contenu de Pavel KAREPIN et de Projet Mind Your Cash sont destinés exclusivement à des fins pédagogiques, éducatives et informatives. Il ne s’agit en aucun cas d’une recommandation pour acheter ou vendre un instrument financier particulier. Trader les futures, les indices, les actions, les devises… peut comporter un risque de perte et ne convient pas à tous les investisseurs. Vous devez être conscient(e) des risques associés aux marchés financiers avant d’investir.

0 commentaires publiés

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Premium

Accédez à encore plus de contenu en devenant membre Premium

CLub Option Invest

Le club d'apprentissage des stratégies d'investissement...

Rejoignez nous sur Télégram

Plus de contenu, plus d’échanges, une communauté de plus en plus nombreuse chaque jour…

Derniers articles

COVID-chaos en Chine et le Black Friday

TotalEnergies: Pourquoi je prends mes PROFITS ?

Zero-COVID fait son retour en Chine

Articles similaires

Zero-COVID fait son retour en Chine

Zero-COVID fait son retour en Chine

La Chine a déclaré les assouplissements sur sa politique COVID-zéro il y a quelques jours et déjà c’est le moment pour faire une marche arrière. Cela met en avant le manque de contrôle sur la ...
L’explosion des prix se stabilise!

L’explosion des prix se stabilise!

Les marchés sont en plein rebond. Ce rebond a été renforcé par des bonnes statistiques des PMI aux États Unis qui servent aussi d' indicateur de l’inflation. Paradoxe est que FED refroidit les ...
Share This