Vers un Krach Boursier ?

Bourse Trading

Dans les vidéos de ce week-end nous allons analyser la situation actuelle sur les marchés et ferons l’analyse des opportunités. Probablement il n’y aura que la vidéo du Dimanche car je n’aurai probablement de temps pour préparer quelque chose pour demain.

Mon post de hier soir est toujours d’actualité: https://www.mindyourcash.fr/danger-je-renforce-mon-short-gagnant/

Saxo Bank

Pour l’instant, le CAC 40 reste dans une zone d’indécision, selon nous. Sous le seuil des 6580 points, la tendance est clairement baissière, à court terme. Au-dessus des 6600 points, on peut espérer un retour durable à la hausse en direction des 6700 points, à moyen terme. Le marché boursier n’est pas à l’abri d’une nouvelle rechute violente, comme ce fut le cas lors de la journée du 28 septembre, en lien avec les craintes concernant une pénurie d’énergie. Nous pensons que les investisseurs n’ont pas encore pleinement intégré les risques haussiers croissants concernant une forte crise énergétique en Europe si l’hiver est rude. Cela pourrait se traduire par un bond violent de l’inflation dans les mois à venir et aussi mettre sérieusement en difficulté les banques centrales qui s’évertuent à répéter que les tensions inflationnistes ne sont que temporaires. A l’heure actuelle, la seule chose à surveiller vraiment de près sur le marché, ce sont toutes les données portant sur l’approvisionnement énergétique au niveau mondial, et particulièrement en Europe.

Sur le front économique, les statistiques étaient nombreuses hier. En France, l’inflation est ressortie à 2,1% sur un an en septembre. La hausse des prix a été essentiellement tirée par les services, mais surtout par les prix de l’énergie (+14,4% !). On observe un phénomène similaire dans la plupart des pays européens. Mais l’inflation reste contenue en France comparé à l’Allemagne où elle a grimpé au-dessus de 4% sur un an sur la même période. Cela va certainement conduire à une intensification du débat outre-Rhin portant sur la sortie des mesures accommodantes de la Banque Centrale Européenne. Outre-Manche, le Royaume-Uni est officiellement sorti hier des mesures de soutien à l’emploi. Au pic de la crise, près de 9 millions de salariés britanniques ont pu bénéficier de ce dispositif exceptionnel. Selon les dernières estimations budgétaires, cela a coûté pas moins de 70 milliards GBP. La Banque d’Angleterre s’attend à ce que le taux de chômage augmente un peu dans les mois à venir suite à la fin des mesures de soutien, mais dans des proportions limitées.

Le ralentissement économique chinois pourrait laisser des séquelles en Bourse. Les entreprises cotées les plus vulnérables à la Chine sont Swatch Group (42% des ventes en Chine), Anglo American (41%), Burberry (40%), Adidas (38%), BMW (33%) et enfin Daimler (32%). Sans surprise, parmi les entreprises cotées françaises, ce sont celles du luxe qui pourraient faire face à des vents contraires, à court terme (exemples : LVMH et Hermes International).

A suivre aujourd’hui

L’indice PCE core pour le mois d’août sera surveillé de près, puisqu’il s’agit de l’une des mesures favorites de l’inflation de la Réserve Fédérale américaine (Fed). Le consensus estime que l’indicateur devrait ressortir stable à 3,6% en variation annuelle. Une inflation temporairement élevée est toujours le scénario central de la Fed. Mais on commence à percevoir depuis quelques semaines des doutes de la part des banquiers centraux. Certains craignent que les pressions inflationnistes soient plus durables qu’initialement anticipé du fait de perturbations persistantes au niveau de la chaîne d’approvisionnement. Cela ne semble pas provoquer beaucoup d’émois de la part des investisseurs, pour l’instant. Selon une enquête réalisée par Bank of America et dévoilée le mois dernier, 70% des gérants de portefeuille au niveau mondial considèrent que les pressions inflationnistes ne vont pas durer.

Début de la fête nationale de la République Populaire de Chine, jusqu’au 7 octobre.

Un mauvais mois en Bourse

BLOOMBERG: Les actions asiatiques et les contrats à terme américains ont commencé octobre sur le dos, après que les pertes du jour au lendemain du S&P 500 ont plafonné sa plus forte baisse mensuelle depuis mars 2020. Les indices de référence américains ont chuté jeudi même après la confirmation que la Chambre a adopté un projet de loi de dépenses de neuf semaines pour éviter un gouvernement américain fermer. Le S&P 500 a clôturé au plus bas niveau depuis juillet, étendant ses pertes de septembre à près de 5%. Les sociétés économiquement sensibles telles que les industries et les financières ont été parmi les moins performantes.

The Big Short ?

BLOOMBERG: Un trader vient d’établir une position de couverture massive via des options pour protéger un portefeuille d’actions au cas où les pertes du S&P 500 feraient boule de neige vers 20% au cours du quatrième trimestre. Le trader a acheté jeudi matin 45 300 colliers put-spread – des cocktails d’options qui combinent divers prix d’exercice dans une même stratégie – sur le S&P 500 pour 94 millions de dollars. “C’est un commerce de protection de portefeuille”, a commenté une entreprise.

Stimulus

BLOOMBERG: La présidente de la Chambre des États-Unis, Nancy Pelosi, a renvoyé les législateurs chez eux jeudi soir sans voter sur un projet de loi sur les infrastructures de 550 milliards de dollars, avec l’intention de réessayer aujourd’hui après que les démocrates modérés et progressistes n’ont pas réussi à parvenir à un accord sur le reste du programme économique du président Joe Biden. De hauts responsables de la Maison Blanche se sont déployés au Capitole pour rencontrer des factions démocrates en guerre en désaccord sur la taille et la portée du programme de Biden, qui comprend un plan de taxes et de dépenses totalisant jusqu’à 3 500 milliards de dollars et la législation sur les infrastructures.

DISCLAIMER

L’attention est expressément attirée sur le fait que tout investissement présente des risques, les investissements réalisés pouvant évoluer à la hausse ou à la baisse. Les performances passées ne constituent aucune garantie pour l’évolution future. Mind Your Cash n'est pas responsable des décisions d'investissement prises par ces abonnées et le contenu de cette vidéo, ainsi que d'autres ressources liées, ne comportent pas des conseils d'investissement. Le contenu de Pavel KAREPIN et de Projet Mind Your Cash sont destinés exclusivement à des fins pédagogiques, éducatives et informatives. Il ne s’agit en aucun cas d’une recommandation pour acheter ou vendre un instrument financier particulier. Trader les futures, les indices, les actions, les devises… peut comporter un risque de perte et ne convient pas à tous les investisseurs. Vous devez être conscient(e) des risques associés aux marchés financiers avant d’investir.

3 commentaires publiés

3 Commentaires

  1. maxime druon

    Salut Pavel,
    Merci pour ta dernière vidéo.
    Attention à Nike, je travaille dans le secteur du sport, et c’est la panique chez Nike et chez Asics relativement à la fermeture de leurs pays de production de marchandises, notamment le Vietnam.
    Il faut s’attendre à de grosses pénuries pour les prochains mois, et donc de gros risques de perte de parts de marché.
    Bon weekend 😉

    Réponse
    • Pavel Karepin

      Salut et Merci beaucoup pour cet insight ! En effet les risques existent. La question c’est est-ce que c’est temporaire?

      Réponse
  2. maxime druon

    Ils nous annoncent un retour à la normale au mieux en septembre 2022…
    Chez Asics, actuellement nous recevons 50% de ce qu’on a commandé, et on ne peut quasiment plus passer de commandes pour la saison prochaine.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Premium

Accédez à encore plus de contenu en devenant membre Premium

CLub Option Invest

Le club d'apprentissage des stratégies d'investissement...

Rejoignez nous sur Télégram

Plus de contenu, plus d’échanges, une communauté de plus en plus nombreuse chaque jour…

Derniers articles

COVID-chaos en Chine et le Black Friday

TotalEnergies: Pourquoi je prends mes PROFITS ?

Zero-COVID fait son retour en Chine

Articles similaires

Zero-COVID fait son retour en Chine

Zero-COVID fait son retour en Chine

La Chine a déclaré les assouplissements sur sa politique COVID-zéro il y a quelques jours et déjà c’est le moment pour faire une marche arrière. Cela met en avant le manque de contrôle sur la ...
L’explosion des prix se stabilise!

L’explosion des prix se stabilise!

Les marchés sont en plein rebond. Ce rebond a été renforcé par des bonnes statistiques des PMI aux États Unis qui servent aussi d' indicateur de l’inflation. Paradoxe est que FED refroidit les ...
Share This