Toujours la Géopolitique qui domine les Marchés

Le conflit entre la Russie et l’Ukraine reste le sujet principal. Impossible à donner quelconque avis sérieux car la situation est entre les mains d’une seule personne dont les intentions peu claires. Le retrait partiel des troupes annoncé il y a 2 jours s’avère d’être une nouvelle mensonge et 7000 soldats en plus ont été envoyés à la frontière. Actuellement la majeur partie de l’armée russe est concentrée dans un seul endroit. Les médias propagandistes contrôlés par le Kremlin ont fait part d’une information comme quoi les rebelles dans les régions l’Est de l’Ukraine se sont fait attaqué par les forces militaires ukrainiennes. Peut-être il s’agit d’un prétexte pour l’invasion. Donc la situation reste très instable et seule Lockheed Martin, donc nous avons investi dans le cadre du projet Rentier, profite de cette situation. Les valeurs pétrolière bien évidemment aussi, mais cela risque d’être très volatile et les projets du TotalEnergies et des autres pétrolières risque d’être questionnés en cas du conflit militaire.

Géopolitique: pas de retrait des troupes de la frontière avec l’Ukraine

BLOOMBERG: L’administration Biden a rejeté les affirmations de la Russie concernant un retrait des troupes de la frontière ukrainienne et a déclaré que la Russie avait ajouté jusqu’à 7 000 militaires dans la région. Les hauts responsables de l’administration n’ont fourni aucune preuve pour étayer leur affirmation ou dire sur quoi elle était fondée. Plus tôt mercredi, le président Joe Biden et le chancelier allemand Olaf Scholz ont convenu lors d’un appel téléphonique que le renforcement de l’armée russe “poursuivait”.

FED veut « maintenir la flexibilité »

BLOOMBERG : Les responsables de la Réserve fédérale ont conclu en janvier qu’ils commenceraient bientôt à relever les taux d’intérêt et étaient en alerte face à une inflation persistante qui justifierait un rythme de resserrement plus rapide. Alors que le procès-verbal publié mercredi soulignait l’importance de “maintenir la flexibilité”, le dossier contenait peu de nouveaux détails sur l’ampleur de la hausse des taux anticipée en mars, ni sur les projets de la Fed de réduire ses avoirs obligataires. Le ruissellement du bilan devrait commencer plus tard cette année.

Saxo Bank : Le compte-rendu de la dernière réunion du FOMC était attendu. Il a confirmé que la banque centrale américaine se tient prête à agir vite pour tenter de lutter contre l’inflation. Ce n’est pas une surprise. Le programme d’achat net d’actifs devrait prendre fin dans un bref délai, comme prévu, tandis que la fourchette cible de taux pourrait être relevée plus rapidement qu’en 2015. En outre, plusieurs participants ont indiqué que les conditions actuelles sur le plan macroéconomique justifient une réduction du bilan dès cette année. Cela confirme nos attentes. La banque centrale devrait augmenter son taux directeur de 50 points de base dès le mois prochain et une réduction du bilan devrait avoir lieu dès le deuxième semestre de cette année. Si l’inflation atteint 8% (ce qui est probable selon nous à court terme), le rythme d’appréciation des taux devrait fortement s’accélérer.

Statistiques Économiques

Saxo Bank : Il y avait beaucoup de statistiques hier. En zone euro, la production industrielle a rebondi en décembre, à 1,2% en mensuel (contre un consensus à 0,3%). En variation annuelle, la hausse atteint 1,6%. C’est une très bonne performance. Les ventes de détail aux Etats-Unis ont rebondi aussi, après un mois de décembre décevant. En janvier, elles ont augmenté de 3,3% sur un mois (contre un consensus à seulement 0,8%). C’est le signe que le consommateur américain est encore en très bonne santé, en dépit des incontestables tensions inflationnistes. Enfin, l’inflation est un problème au Canada, comme dans la plupart des pays développés. L’indice des prix à la consommation a atteint 5,1% sur un an en janvier (contre 4,8% en décembre). En excluant les composants les plus volatils, elle reste à un niveau inconfortablement élevé (4,3%). Sur ce terrain, la situation au Canada est assez similaire avec celle des Etats-Unis. Une hausse des taux par la Banque du Canada est acquise en mars prochain, selon nous.

DISCLAIMER

L’attention est expressément attirée sur le fait que tout investissement présente des risques, les investissements réalisés pouvant évoluer à la hausse ou à la baisse. Les performances passées ne constituent aucune garantie pour l’évolution future. Mind Your Cash n'est pas responsable des décisions d'investissement prises par ces abonnées et le contenu de cette vidéo, ainsi que d'autres ressources liées, ne comportent pas des conseils d'investissement. Le contenu de Pavel KAREPIN et de Projet Mind Your Cash sont destinés exclusivement à des fins pédagogiques, éducatives et informatives. Il ne s’agit en aucun cas d’une recommandation pour acheter ou vendre un instrument financier particulier. Trader les futures, les indices, les actions, les devises… peut comporter un risque de perte et ne convient pas à tous les investisseurs. Vous devez être conscient(e) des risques associés aux marchés financiers avant d’investir.

0 commentaires publiés

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Premium

Accédez à encore plus de contenu en devenant membre Premium

CLub Option Invest

Le club d'apprentissage des stratégies d'investissement...

Rejoignez nous sur Télégram

Plus de contenu, plus d’échanges, une communauté de plus en plus nombreuse chaque jour…

Derniers articles

COVID-chaos en Chine et le Black Friday

TotalEnergies: Pourquoi je prends mes PROFITS ?

Zero-COVID fait son retour en Chine

Articles similaires

Zero-COVID fait son retour en Chine

Zero-COVID fait son retour en Chine

La Chine a déclaré les assouplissements sur sa politique COVID-zéro il y a quelques jours et déjà c’est le moment pour faire une marche arrière. Cela met en avant le manque de contrôle sur la ...
L’explosion des prix se stabilise!

L’explosion des prix se stabilise!

Les marchés sont en plein rebond. Ce rebond a été renforcé par des bonnes statistiques des PMI aux États Unis qui servent aussi d' indicateur de l’inflation. Paradoxe est que FED refroidit les ...
Share This