Le Début des Trimestriels et le retour du COVID

La saison des résultats trimestriels commence dans un contexte perturbé. Le VIX, indice de la peur, est élevé par rapport à ces moyennes récentes et la macro reste très fragile avec les prix de l’énergie, l’inflation et maintenant le COVID-19 qui revient. Le COVID-19 peut être vu comme un moyen de sauvetage de l’inflation : on est sorti de la pandémie, on s’est dit « oup ! m**de ! » et on se renferme à nouveau pour une deuxième tentative. Je n’exclus pas que certaines restrictions seront mise en place non seulement pour se protéger d’un nouveau variant, mais aussi pour freiner la consommation. Cette semaine il sera intéressant d’observer Pepsi Co et les banques. Les banques m’intéressent en particulier après le défaut de paiement de la Russie. Même si cela concerne principalement les banques européennes le monde financier reste très interconnecté donc les résultats des banques de Wall Street seront intéressants à regarder.

(Sources: Saxo Bank, Bloomberg)

Macro

La probabilité de voir un regain de la volatilité dans les jours et semaines à venir est très élevée alors que la saison des résultats commence aux Etats-Unis et que les craintes du Covid refont surface en Chine. Globalement, les anticipations des analystes concernant les résultats sont très bien orientées et les entreprises devraient toujours afficher des profits solides. Il faudra cependant être extrêmement attentif à la guidance des entreprises concernant le comportement ressenti des consommateurs. Une bonne saison des résultats ne devrait malheureusement pas permettre d’inverser la tendance baissière tandis que les problématiques récession et inflation vont continuer d’impacter les investisseurs. Les chiffres sur l’inflation (IPC) de demain vont confirmer un niveau beaucoup trop soutenu de l’inflation qui sera proche des 9% sur un an et 0.6% en variation mensuelle, de quoi encourager l’action de la FED lors de la prochaine réunion du 27 juillet.

Crise Énergétique

Le prix du gaz naturel européen a chuté hier après que le Canada a déclaré qu’il allait renvoyer en Allemagne une turbine en panne qui servait pour un gazoduc russe clé, ce qui a renforcé l’optimisme quant à l’apaisement des tensions avec Moscou sur les approvisionnements énergétiques. Les contrats à terme de référence ont perdu jusqu’à 12 %. La décision du Canada constitue un soulagement bienvenu pour l’Allemagne, et plus largement pour l’Europe. Le Kremlin a déclaré la semaine dernière que l’équipement permettrait d’augmenter les expéditions vers l’Europe. Gazprom exploite le gazoduc à seulement 40 % de sa capacité depuis le mois dernier, après que la turbine a été envoyée au Canada pour maintenance et n’a pas été renvoyée ensuite en raison des sanctions contre la Russie.

Selon le chef de l’Agence internationale de l’énergie, une compression mondiale de l’approvisionnement énergétique qui a déclenché des pénuries paralysantes et fait grimper les prix de l’électricité et du carburant pourrait s’aggraver. “Le monde n’a jamais été témoin d’une crise énergétique aussi importante en termes de profondeur et de complexité”, a déclaré mardi le directeur exécutif de l’AIE, Fatih Birol, lors d’un forum mondial sur l’énergie à Sydney. “Nous n’avons peut-être pas encore vu le pire – cela affecte le monde entier.” L’ensemble du système énergétique est bouleversé après l’invasion de l’Ukraine en février par la Russie, à l’époque le plus grand exportateur de pétrole et de gaz naturel et un acteur majeur des matières premières, a déclaré Birol. Les marchés connaissent désormais des pénuries et des prix exorbitants jusqu’en 2024.

EUR/USD – La Parité !

La monnaie commune européenne s’est rapprochée de la parité avec le dollar américain lundi alors que les préoccupations énergétiques et le risque de récession pesaient sur les perspectives de la zone euro, tandis que l’aversion au risque alimentait une large reprise du billet vert. L’euro a chuté de 1,3 % à 1,0053 $, éclipsant son creux de la semaine dernière. La spirale descendante de la devise a été rapide et brutale, étant donné qu’elle s’échangeait autour de 1,15 $ en février. Une série de hausses de plus en plus importantes des taux d’intérêt de la Réserve fédérale a gonflé le dollar, tandis que l’invasion de l’Ukraine par la Russie a détérioré les perspectives de croissance dans la zone euro et fait grimper le coût de ses importations d’énergie.

DISCLAIMER

L’attention est expressément attirée sur le fait que tout investissement présente des risques, les investissements réalisés pouvant évoluer à la hausse ou à la baisse. Les performances passées ne constituent aucune garantie pour l’évolution future. Mind Your Cash n'est pas responsable des décisions d'investissement prises par ces abonnées et le contenu de cette vidéo, ainsi que d'autres ressources liées, ne comportent pas des conseils d'investissement. Le contenu de Pavel KAREPIN et de Projet Mind Your Cash sont destinés exclusivement à des fins pédagogiques, éducatives et informatives. Il ne s’agit en aucun cas d’une recommandation pour acheter ou vendre un instrument financier particulier. Trader les futures, les indices, les actions, les devises… peut comporter un risque de perte et ne convient pas à tous les investisseurs. Vous devez être conscient(e) des risques associés aux marchés financiers avant d’investir.

0 commentaires publiés

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Premium

Accédez à encore plus de contenu en devenant membre Premium

CLub Option Invest

Le club d'apprentissage des stratégies d'investissement...

Rejoignez nous sur Télégram

Plus de contenu, plus d’échanges, une communauté de plus en plus nombreuse chaque jour…

Derniers articles

Bataille des 3,300 points!

L’inflation se calme et les Bourse explosent à la hausse !

Les nouveaux risques nucléaire en Ukraine

Articles similaires

Les nouveaux risques nucléaire en Ukraine

Les nouveaux risques nucléaire en Ukraine

La géopolitique peut à nouveau faire revenir les marchés. Il y a des rumeurs que Poutine avec ses troupes ont miné la centrale nucléaire de Zaporijia. Cette information n’est pas confirmée. Je ...
Emploi Américain et une Chute du Pétrole

Emploi Américain et une Chute du Pétrole

L’évènement du jour pour les marchés – c’est l’emploi américain. NFP ou Non Farm Payrolls, j’ai écrit un petit article pour savoir ce que c’est. La lecture des chiffres qui seront publiés cet ...
Share This