BOURSE DAILY: Entre la FED et la mobilisation en Russie

Bourse Daily

La rhétorique agressive de J. Powell en faveur de la future hausse des taux couplée avec l’escalade dans la guerre en Ukraine, ont créé une ambiance Risk OFF sur les marchés. La FED monte les taux de 0.75% troisième fois d’affilée afin de se faire pardonner d’avoir été aveugle sur l’évidence du dérapage de l’inflation à la fin de l’année dernière et au début de l’année 2022. Dans son discours Présent de la FED a été paradoxalement tolérant envers la récession qui paraît désormais inévitable.

Voici mon point de vue. Globalement rien ne change. Les craintes de la hausse de 1% au lieu de 0.75% ne sont pas confirmées. C’est une bonne nouvelle. A mon avis c’est l’ensemble des éléments négatifs qui font pencher la balance vers le négatif. La mobilisation en Russie selon moi n’aura aucune incidence sur la guerre. Mon avis a été confirmé hier soir par l’Institute for the Study of War des États-Unis. J’irai plus loin en répétant que la guerre est perdue et que cet événement ne fera que rapprocher la chute du régime de Poutine. Les nouvelles sanctions seront sans doute adoptées suite à l’annexion des régions de l’Ukraine, de nouvelles armes seront livrées et la guerre peut se terminer avant la fin de cette année. Et ATTENTION le chiffre d’affaires des entreprises de la Défense américaine explosera cette année. Il s’agit d’un secteur dans lequel je suis largement investi.

Ma Stratégie

Aujourd’hui je me débarrasse de mon hedge (couverture) qu’est largement gagnant. Cette position m’a bien aidé à limiter les dégâts. Je ne pense pas qu’après la FED la situation a structurellement changée. Cette position a été publiée dans le Club Option Invest. En revanche, sur le plan de la crise énergétique, il y a clairement des avancées, donc j’attends l’apaisement de l’inflation dans les mois à venir suite à la baisse des prix d’énergie.

(Sources: Bloomberg, WSJ)

Réunion de la FED

WSJ: La Réserve fédérale a approuvé sa troisième hausse consécutive des taux d’intérêt de 0,75 point de pourcentage et a signalé que d’autres hausses importantes étaient probables, même si elles augmentent le risque de récession. Les responsables de la Fed ont voté à l’unanimité pour relever leur taux de référence des fonds fédéraux dans une fourchette comprise entre 3 % et 3,25 %, un niveau observé pour la dernière fois au début de 2008. Presque tous s’attendent à relever les taux entre 4 % et 4,5 % d’ici la fin de cette période. année, selon de nouvelles projections publiées mercredi, qui appelleraient à des augmentations de taux importantes lors des réunions politiques en novembre et décembre.

BLOOMBERG: Les responsables de la Réserve fédérale ont donné le signal le plus clair à ce jour qu’ils sont prêts à tolérer une récession comme compromis nécessaire pour reprendre le contrôle de l’inflation. Les décideurs politiques, critiqués pour être arrivés trop tard pour se rendre compte de l’ampleur du problème de l’inflation aux États-Unis, agissent de manière agressive pour rattraper leur retard. Ils ont relevé les taux d’intérêt de 75 points de base mercredi pour la troisième fois consécutive et prévoient un nouveau resserrement de 1,25 point de pourcentage avant la fin de l’année. Le président Jerome Powell a évoqué à plusieurs reprises le ralentissement douloureux nécessaire pour freiner les pressions sur les prix qui ont atteint les niveaux les plus élevés depuis les années 1980.

Mobilisation en Russie

Les États-Unis et leurs alliés ont eu une nouvelle chance de faire de Vladimir Poutine un paria isolé sur la scène mondiale avec le rassemblement des dirigeants mondiaux de cette semaine à New York, alors même que les Nations Unies n’ont pas réussi à arrêter ou même à freiner la guerre de la Russie en Ukraine. Discours après discours, les dirigeants comparaissant devant l’Assemblée générale ont condamné l’invasion de son voisin par la Russie. La grande question est de savoir si la condamnation aura de l’importance et si certaines nations réticentes à choisir leur camp transformeront les paroles en actes, d’autant plus que Poutine a renouvelé ses avertissements d’une menace nucléaire.

Le Kremlin se précipite pour organiser des votes fictifs sur l’annexion des régions d’Ukraine que ses forces contrôlent encore après que l’armée de Kyiv a chassé les troupes russes de vastes zones de territoire prises lors de leur invasion vieille de sept mois. Les soi-disant républiques populaires de Donetsk et de Louhansk, ainsi que les régions de Kherson et de Zaporizhzhia, ont annoncé qu’elles tiendraient leurs votes entre le 1er septembre et le 1er septembre. 23-27. L’Ukraine et ses alliés ont dénoncé les référendums comme illégaux. Cette décision menace d’aggraver encore le conflit sanglant, donnant potentiellement au président Vladimir Poutine la base juridique officielle pour utiliser des armes nucléaires.

Crise du gaz en Europe

Le bras exécutif de l’Union européenne prévoit de définir de nouvelles mesures pour contenir une crise énergétique sans précédent en réduisant les fluctuations des marchés, en augmentant la liquidité et en réduisant les coûts du gaz naturel. La Commission européenne a pour objectif de publier sept. 28 un document détaillant les étapes futures pour atténuer la volatilité et augmenter le volume des transactions sur les marchés de l’énergie, car la flambée des prix a entraîné une augmentation des appels de marge, selon des personnes connaissant le sujet. Mais alors que certains États membres appellent à plafonner le prix du gaz, la Commission ne prévoit pas de proposer de règlement la semaine prochaine et pourrait plutôt élaborer sur une série de moyens de résoudre le problème.

Banque d’Angleterre: réduction du bilan

Jeudi, la Banque d’Angleterre devrait augmenter ses taux d’intérêt et commencer à vendre des actifs accumulés au cours d’un programme de relance d’une décennie, un resserrement historique de la politique monétaire visant à lutter contre l’inflation. Les économistes s’attendent à ce que la banque centrale britannique relève son taux directeur d’un demi-point de pourcentage à 2,25 % et confirme son intention de vendre davantage des 895 milliards de livres sterling (1 000 milliards de dollars) d’obligations acquises dans le cadre du programme d’assouplissement quantitatif. Les investisseurs voient une forte chance d’une augmentation de trois quarts de point. Les responsables dirigés par le gouverneur Andrew Bailey ont déclaré qu’ils agiraient “avec force” pour empêcher l’inflation de voir dans les attentes que les prix des salaires continueront d’augmenter.

DISCLAIMER

L’attention est expressément attirée sur le fait que tout investissement présente des risques, les investissements réalisés pouvant évoluer à la hausse ou à la baisse. Les performances passées ne constituent aucune garantie pour l’évolution future. Mind Your Cash n'est pas responsable des décisions d'investissement prises par ces abonnées et le contenu de cette vidéo, ainsi que d'autres ressources liées, ne comportent pas des conseils d'investissement. Le contenu de Pavel KAREPIN et de Projet Mind Your Cash sont destinés exclusivement à des fins pédagogiques, éducatives et informatives. Il ne s’agit en aucun cas d’une recommandation pour acheter ou vendre un instrument financier particulier. Trader les futures, les indices, les actions, les devises… peut comporter un risque de perte et ne convient pas à tous les investisseurs. Vous devez être conscient(e) des risques associés aux marchés financiers avant d’investir.

0 commentaires publiés

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Premium

Accédez à encore plus de contenu en devenant membre Premium

CLub Option Invest

Le club d'apprentissage des stratégies d'investissement...

Rejoignez nous sur Télégram

Plus de contenu, plus d’échanges, une communauté de plus en plus nombreuse chaque jour…

Derniers articles

PMI sauve la tendance. Credit Suisse au bord de la faillite.

La bataille technique pour sauver les 3,600 points.

Lettre mensuelle: Il n’y a pas de raison pour l’optimisme

Articles similaires

CAC 40: Analyse technique

CAC 40: Analyse technique

Je suis négatif sur les indices européens. CAC 40 n’est pas une exception. Le modèle correctionnel pour CAC 40 est plus évident que pour S&P 500 et nous pouvons aller dans la  zone de ...
NASDAQ: Analyse Technique

NASDAQ: Analyse Technique

Ce n’est pas pour vous faire peur, mais NASDAQ 100 a encore de la marge pour baisser. Le locomotive Apple ne fait que commencer sa chute. C’est la plus grosse capitalisation boursière. Les GAFAM ...
Share This