Crise énergétique: réunion à Bruxelles

Bourse Trading

Les ministres de l’Energie de l’Union Européenne se réunissent aujourd’hui à Bruxelles. Au menu les mesures que j’ai déjà en partie évoqué sur mon blog dans mes vidéos:

  • Mesures pour limiter la consommation. Lesquelles je ne sais pas. J’ai évoqué un nouveau mini-confinement avec le télé-travail qui peut être à nouveau recommandé.
  • Nouvelles taxes! Lol! Les super-profits, le partage, le soutien des ménages etc.
  • Soutien aux secteurs de l’électricité.
  • Plafonnement des prix pour le gaz russe (en plus au pétrole).

Cette réunion est importante, car selon NYT l’Europe peut déjà être prête pour affronter l’hiver. Si c’est le cas, alors les commodities sont très over-pricé en ce moment et grande question sur les entreprises de ce secteur dont le profits peuvent être surtaxés.

Sur le front militaire, l’Ukraine a lancé une offensive surprise au Nord du pays près de Kharkiv. Entre 10 et 15 communes sont libérées et il existe un risque de 2 encerclements pour l’armée russe au Sud à Kherson et au Nord dans les environs de Kharkiv. Poutine cherchera à tout prix à se mettre autour de la table et essayera de provoquer soit une crise énergétique, soit humanitaire. Sur le plan militaire, la décision semble d’être prise. La réunion à Ramstein en Allemagne cette semaine s’est aboutit à davantage de livraisons d’armes à l’Ukraine pour soutenir sont offensive.

(Sources: Bloomberg, Saxo Bank)

Réunion de la BCE

Les banques centrales continuent de durcir leur politique monétaire. La Banque Centrale Européenne (BCE) a augmenté son taux directeur de 75 points de base, comme prévu. C’était inimaginable il y a seulement quelques mois de cela. Cela souligne à quel point la banque centrale est certainement inquiète concernant la trajectoire de l’inflation. D’ailleurs, elle a révisé à la hausse sa prévision pour cette année, qui passe à 8,1% contre 6,8% précédemment. C’est massif. En outre, en 2024, l’inflation ne devrait toujours pas être sous la cible de la BCE (prévision à 2,3%). La hausse significative du taux directeur ne fût toutefois pas suffisante pour soutenir l’euro (le taux de change faible de l’euro représente un vrai casse-tête pour la BCE puisque cela accentue l’inflation importée). Tant que la crise énergétique européenne va perdurer (et c’est a minima une question de trimestres voire plus), la monnaie unique devrait continuer d’être sous-évaluée face au dollar américain. Nous tablons désormais sur une nouvelle hausse de taux de 50 points de base par la BCE en octobre prochain. Du côté des Etats-Unis, nous nous orientons vers une hausse du taux directeur de 75 points de base en septembre (comme l’a laissé entendre un récent article du Wall Street Journal).

Réunion des Ministres de l’Energie de l’UE

L’Union européenne prépare une série de plans radicaux pour maîtriser la flambée des prix de l’énergie et garder les lumières allumées sur tout le continent, mais les gouvernements de la région vont devoir trouver rapidement un terrain d’entente. Les ministres de l’énergie du bloc se réunissent vendredi à Bruxelles pour faire les premiers pas sur les moyens d’empêcher la coupure de l’approvisionnement en gaz par le président russe Vladimir Poutine de déclencher des rationnements, des pannes d’électricité ou même des troubles sociaux. Et alors que l’inflation monte en flèche, les responsables de la Banque centrale européenne sont prêts à proposer une autre augmentation importante des taux d’intérêt lors de leur réunion d’octobre si nécessaire, selon des personnes proches du débat. Leurs homologues américains continuent également d’être bellicistes, le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, affirmant que les responsables ne reculeront pas dans la bataille pour freiner l’inflation.

Inflation en Grande Bretagne

Outre-Manche, le nouveau Premier ministre britannique, Liz Truss a dévoilé un plan anti-inflation hier. Parmi les principales mesures : limite sur les factures d’énergie à 2500 GBP par mois pendant deux ans, mécanisme de fourniture de liquidité aux entreprises énergétiques pour un montant de 40 milliards GBP, déploiement massif d’énergie renouvelable, engagement à atteindre la neutralité carbone en 2050. Le montant total du plan n’a pas été dévoilé. Aucune estimation n’a été faite par le gouvernement ce qui traduit surtout une forte incertitude concernant la trajectoire de l’économie dans les mois à venir. Selon nous, cela pourrait coûter au moins 150 milliards GBP. En revanche, le gouvernement estime que grâce à ces différentes mesures le pic d’inflation pourrait être 4% voire 5% inférieur aux estimations initiales (il pourrait être initialement compris entre 13% et 18% sans cette intervention étatique).

Guerre en Ukraine: encore plus d’armes à l’Ukraine

Les États-Unis cherchent à renforcer leur soutien à l’Ukraine plus de six mois après le début de l’invasion russe et avant une nouvelle série de sanctions européennes en décembre qui pourrait entraîner une flambée des prix de l’énergie. L’administration Biden a offert 2,8 milliards de dollars d’armes et de financement militaire à l’Ukraine et à ses voisins. Le président Joe Biden a également tenu un appel vidéo avec les dirigeants du Groupe des Sept et de l’Union européenne pour discuter de nouvelles façons de garantir que l’Europe obtienne “un approvisionnement énergétique durable et abordable”, a déclaré la secrétaire de presse de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre.

DISCLAIMER

L’attention est expressément attirée sur le fait que tout investissement présente des risques, les investissements réalisés pouvant évoluer à la hausse ou à la baisse. Les performances passées ne constituent aucune garantie pour l’évolution future. Mind Your Cash n'est pas responsable des décisions d'investissement prises par ces abonnées et le contenu de cette vidéo, ainsi que d'autres ressources liées, ne comportent pas des conseils d'investissement. Le contenu de Pavel KAREPIN et de Projet Mind Your Cash sont destinés exclusivement à des fins pédagogiques, éducatives et informatives. Il ne s’agit en aucun cas d’une recommandation pour acheter ou vendre un instrument financier particulier. Trader les futures, les indices, les actions, les devises… peut comporter un risque de perte et ne convient pas à tous les investisseurs. Vous devez être conscient(e) des risques associés aux marchés financiers avant d’investir.

0 commentaires publiés

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Premium

Accédez à encore plus de contenu en devenant membre Premium

CLub Option Invest

Le club d'apprentissage des stratégies d'investissement...

Rejoignez nous sur Télégram

Plus de contenu, plus d’échanges, une communauté de plus en plus nombreuse chaque jour…

Derniers articles

PMI sauve la tendance. Credit Suisse au bord de la faillite.

La bataille technique pour sauver les 3,600 points.

Lettre mensuelle: Il n’y a pas de raison pour l’optimisme

Articles similaires

CAC 40: Analyse technique

CAC 40: Analyse technique

Je suis négatif sur les indices européens. CAC 40 n’est pas une exception. Le modèle correctionnel pour CAC 40 est plus évident que pour S&P 500 et nous pouvons aller dans la  zone de ...
NASDAQ: Analyse Technique

NASDAQ: Analyse Technique

Ce n’est pas pour vous faire peur, mais NASDAQ 100 a encore de la marge pour baisser. Le locomotive Apple ne fait que commencer sa chute. C’est la plus grosse capitalisation boursière. Les GAFAM ...
Share This