COVID et les Taux montent

Nous sommes toujours dans le même paradigme. Dans le cocktail explosif des risques le marché cherche sur quoi réagir. Mais il y a une nuance – si ce n’est pas les actions, où peut-on investir? Avant le dérapage de l’inflation c’était les obligations. Aujourd’hui les obligations sont un actif risqué.

COVID retourne à nouveau à la une. Incroyable le monde dans lequel on vit! Donc l’ancienne stratégie d’investissement: Moderna, BioNTech, AstraZeneca etc. reviennent à la mode. Qu’est-ce que je vous disais?! 🙂

L’embargo sur le pétrole russe par l’Europe est sérieusement discuté. C’est évidemment la fin définitive de l’économie russe et très rapidement. Mais les barrières politiques sont largement présentes et l’opinion publique est difficile à évaluer. Je vais en parler au Café du Dimanche.

(Sources: Bloomberg, Saxo Bank, NYT)

Macro

Les investisseurs sont toujours dans l’attente d’un règlement du conflit en Ukraine. Mais il est probable que celui-ci ne survienne pas de sitôt. Les autorités turques, qui servent de médiateur, évoquent depuis plusieurs semaines qu’un accord est imminent mais cela ne s’est toujours pas matérialisé. Nous pensons que la Russie joue officiellement la carte de la diplomatie mais souhaite avant tout que ses objectifs militaires soient atteints. Cela inclut notamment détruire les fondements de l’économie ukrainienne afin d’en faire un État démilitarisé mais aussi un nain économique. Ceux qui espèrent un rallye suite à un éventuel accord devront attendre. Il faudra, en revanche, suivre de très près l’évolution du baril de pétrole dans les séances à venir. Si la décrue des prix continue, cela pourrait entretenir l’appétit au risque. Les investisseurs sont en particulier assez optimistes concernant un accord entre Washington et Caracas qui permettrait au Venezuela d’exporter de nouveau du pétrole vers les Etats-Unis. Nous partageons cet optimisme.

Hausse des Taux

Le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a déclaré que la banque centrale était prête à relever les taux d’intérêt d’un demi-point de pourcentage lors de sa prochaine réunion si nécessaire, en déployant un ton plus agressif vers la lutte contre l’inflation qu’il n’avait utilisé quelques jours plus tôt. Rien n’empêche les décideurs politiques de grimper d’un demi-point en mai, a-t-il déclaré. Il a ajouté qu’une telle décision n’avait pas été prise, mais a reconnu que c’était possible si les données entrantes le justifiaient.

Guerre en Ukraine

Les habitants de Marioupol, en Ukraine, se sont préparés à de nouvelles attaques après que le gouvernement ukrainien a rejeté l’ultimatum de la Russie de rendre la ville portuaire du sud assiégée et ravagée. Les efforts pour atteindre les centaines de milliers de personnes piégées là-bas sont restés semés d’embûches. Suivez les dernières mises à jour de la guerre.

La violence a servi de toile de fond à de nouvelles consultations entre les États-Unis et leurs alliés sur la manière d’augmenter la pression sur la Russie. Le président Biden s’est entretenu par téléphone avec les dirigeants britannique, français, allemand et italien avant son voyage à Bruxelles demain pour rencontrer les dirigeants de l’OTAN.

L’alliance pourrait accepter la proposition de la Pologne de créer une force internationale de maintien de la paix pour l’Ukraine, une idée sur laquelle les responsables américains ont mis en doute. On ne sait pas comment le plan fonctionnerait. Dans le passé, ces missions de maintien de la paix n’étaient déployées qu’après la fin des combats.

COVID-19: BA.2

La sous-variante omicron BA.2 continue de gagner du terrain aux États-Unis, selon les tests Covid-19 séquencés au cours des deux dernières semaines. Bien qu’initialement lente à s’implanter, Helix, une société de génomique basée à San Diego, estime désormais que 50% à 70% de tous les cas de Covid à l’échelle nationale sont BA.2. Les données du Royaume-Uni montrent que l’augmentation des infections dans le pays a commencé à peu près au même moment où BA.2 a dépassé la barre des 50% du nombre total de cas.

Alibaba

Alibaba Group Holding Ltd. BABA -4,35% a porté son programme de rachat d’actions à 25 milliards de dollars contre 15 milliards de dollars, dans le but de rassurer les investisseurs sur les perspectives de la société après une année au cours de laquelle son action a chuté de plus de moitié. Les rachats potentiels sont substantiels par rapport à la valeur marchande du géant chinois du commerce électronique : lundi, il avait une capitalisation boursière d’environ 270 milliards de dollars, selon FactSet.

DISCLAIMER

L’attention est expressément attirée sur le fait que tout investissement présente des risques, les investissements réalisés pouvant évoluer à la hausse ou à la baisse. Les performances passées ne constituent aucune garantie pour l’évolution future. Mind Your Cash n'est pas responsable des décisions d'investissement prises par ces abonnées et le contenu de cette vidéo, ainsi que d'autres ressources liées, ne comportent pas des conseils d'investissement. Le contenu de Pavel KAREPIN et de Projet Mind Your Cash sont destinés exclusivement à des fins pédagogiques, éducatives et informatives. Il ne s’agit en aucun cas d’une recommandation pour acheter ou vendre un instrument financier particulier. Trader les futures, les indices, les actions, les devises… peut comporter un risque de perte et ne convient pas à tous les investisseurs. Vous devez être conscient(e) des risques associés aux marchés financiers avant d’investir.

0 commentaires publiés

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Premium

Accédez à encore plus de contenu en devenant membre Premium

CLub Option Invest

Le club d'apprentissage des stratégies d'investissement...

Rejoignez nous sur Télégram

Plus de contenu, plus d’échanges, une communauté de plus en plus nombreuse chaque jour…

Derniers articles

COVID-chaos en Chine et le Black Friday

TotalEnergies: Pourquoi je prends mes PROFITS ?

Zero-COVID fait son retour en Chine

Articles similaires

Zero-COVID fait son retour en Chine

Zero-COVID fait son retour en Chine

La Chine a déclaré les assouplissements sur sa politique COVID-zéro il y a quelques jours et déjà c’est le moment pour faire une marche arrière. Cela met en avant le manque de contrôle sur la ...
L’explosion des prix se stabilise!

L’explosion des prix se stabilise!

Les marchés sont en plein rebond. Ce rebond a été renforcé par des bonnes statistiques des PMI aux États Unis qui servent aussi d' indicateur de l’inflation. Paradoxe est que FED refroidit les ...
Share This