Grande Fête en Bourse après la FED !

Le hausse des marchés du hier confirme mon hypothèse que les marchés sont « chargé à fond » pour un rebond violent à une moindre bonne nouvelle. Comme attendu la FED a remonté le taux directeur de 50 points de base. Il a suffi de pas grand-chose pour que les marchés explosent à la hausse. Simple commentaire que en Juin « la même » hausse est prévue a été interprété comme un excellente nouvelle que cela ne sera pas une hausse de 75 points de base, comme certain craignaient. Bref, un jeu de mats à nouveau entre la FED et les marchés, mais véritable bonne nouvelle est que la hausse drastique des taux se passe sans catastrophe pour le moment.

(Source: Bloomberg, NYT, Saxo Bank, Reuters)

FED monte encore les Taux

Le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a assuré aux Américains que les décideurs politiques feraient ce qu’il fallait pour freiner la flambée de l’inflation, reconnaissant que cela pourrait causer “une certaine douleur” alors que la banque centrale américaine déployait son resserrement politique le plus puissant depuis des décennies. La Fed a relevé mercredi les taux d’intérêt de 50 points de base pour la première fois depuis 2000 et Powell a signalé que des mouvements similaires étaient sur la table pour juin et juillet. Les marchés ont été encouragés par sa réaction contre une augmentation plus importante de 75 points de base. Les projecteurs se tournent vers la Banque d’Angleterre, qui devrait relever ses taux à leur plus haut niveau en 13 ans.

La Réserve Fédérale américaine n’a pas pris à revers le marché. Elle a augmenté son taux directeur principal de 50 points de base et, vraisemblablement, une hausse d’amplitude similaire aura lieu en juin prochain. Ce sera également l’occasion pour la banque centrale de mettre à jour ses prévisions économiques trimestrielles. Le marché attendait également des annonces concernant le retrait progressif de la liquidité. Cela aura bien lieu mais en plusieurs étapes. Ce n’est que dans quelques mois que la réduction du bilan atteindra son rythme de croisière (95 milliards de dollars par mois). Cela semble indiquer que la banque centrale américaine veut rester attentive à tout impact négatif (sur les taux, les marchés financiers en général) de la diminution de la liquidité. On sait, historiquement, que la réduction du bilan peut entraîner de sérieux à-coups sur certaines poches du marché (potentiellement le marché hypothécaire mais aussi les grandes valeurs technologiques).

Ban sur le Pétrole russe

Le Premier ministre britannique Boris Johnson rencontrera son homologue japonais Fumio Kishida à Londres où ils devraient discuter d’un plan visant à aider les pays asiatiques à se diversifier loin du pétrole et du gaz russes. Déjà, l’Union européenne prévoit d’interdire le pétrole brut russe au cours des six prochains mois et les carburants raffinés d’ici la fin de l’année dans le cadre des sanctions visant à accroître la pression sur Vladimir Poutine à propos de son invasion de l’Ukraine.

La ministre des Affaires étrangères Liz Truss a empêché la Russie d’accéder à des consultants en gestion, des comptables et des cabinets de relations publiques britanniques alors qu’elle annonçait une nouvelle tranche de sanctions visant à exercer une pression internationale accrue sur Poutine. Ces mesures signifieront que les entreprises russes ne pourront plus bénéficier de l’expertise des entreprises britanniques, qui fournissent actuellement environ 10 % des importations russes dans ces secteurs.

L’Union Européenne a annoncé l’interdiction des importations de pétrole russe (peu importe la nature). En outre, ce nouveau paquet de mesures prévoit que trois télévisions publiques russes soient interdites d’émission en Europe. Des grandes banques comme Sberbank vont également être sorties du système SWIFT. Pour l’instant, l’Union Européenne refuse d’interdire les importations stratégiques de gaz russe. Dans la foulée de l’annonce, le prix du baril de Brent a fortement grimpé de 2,40% (proche des 109 USD). Maintenant, les investisseurs attendent les mesures de représailles de Moscou.

DISCLAIMER

L’attention est expressément attirée sur le fait que tout investissement présente des risques, les investissements réalisés pouvant évoluer à la hausse ou à la baisse. Les performances passées ne constituent aucune garantie pour l’évolution future. Mind Your Cash n'est pas responsable des décisions d'investissement prises par ces abonnées et le contenu de cette vidéo, ainsi que d'autres ressources liées, ne comportent pas des conseils d'investissement. Le contenu de Pavel KAREPIN et de Projet Mind Your Cash sont destinés exclusivement à des fins pédagogiques, éducatives et informatives. Il ne s’agit en aucun cas d’une recommandation pour acheter ou vendre un instrument financier particulier. Trader les futures, les indices, les actions, les devises… peut comporter un risque de perte et ne convient pas à tous les investisseurs. Vous devez être conscient(e) des risques associés aux marchés financiers avant d’investir.

0 commentaires publiés

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Premium

Accédez à encore plus de contenu en devenant membre Premium

CLub Option Invest

Le club d'apprentissage des stratégies d'investissement...

Rejoignez nous sur Télégram

Plus de contenu, plus d’échanges, une communauté de plus en plus nombreuse chaque jour…

Derniers articles

Emploi Américain et une Chute du Pétrole

Nancy Pelosi à Taiwan et la reprise de la Tech US

La Bourse explose à la hausse

Articles similaires

La Bourse explose à la hausse

La Bourse explose à la hausse

Tout est suffisant pour justifier la hausse quand les investisseurs veulent se positionner. Malgré le PIB américain en-dessous du consensus et les autres statistiques peu rassurantes les marchés ...
La tendance boursière devient haussière !

La tendance boursière devient haussière !

Modèle technique baissier sur l’indice S&P 500 est désormais cassé par le haut. Si nous fermons la semaine au-dessus des 4000 points, qui correspondent au plafond du canal, et si la séance du
Google et Microsoft tiennent bon!

Google et Microsoft tiennent bon!

Encore et encore les GAFAM font preuve de résistance indépendamment de la conjoncture. Microsoft et Google (Alphabet) ont pourtant fait un peu moins bien que prévu. Manifestement les analystes, y
Share This