GaFaM: Amazon et Apple déçoivent. Douche froide pour les Bourses.

Autant je n’attendais pas grand-chose d’Apple, Amazon m’a surpris, négativement cette fois. BPA ressorti beaucoup en-dessous des attentes des analystes de seulement 6.12$ pendant que 8.91$ était attendus. Apple un peu mieux car la déception n’était que sur le Chiffre d’Affaire. Sans doute c’est une raison suffisante pour une correction au moins petites sur les marchés en surchauffe après les trimestriels globalement positifs. Question logique est quel est le potentiel de cette correction ? Alors, analyse technique nous arrive au secours. Clairement nous n’allons pas pouvoir tenir au sommet historique et le premier objectif se trouve sur la moyenne mobile des 50 jours soit au niveau des 4,450 points, puis en cas d’une correction plus profonde 4,270 le plus bas de la correction de la fin Septembre.

Indice S&P 500

BLOOMBERG: Les actions d’Apple et d’Amazon ont chuté dans les échanges prolongés après que les deux aient publié des résultats trimestriels décevants. Amazon souffre à cause d’une augmentation des coûts de main-d’œuvre et d’exécution, tandis qu’Apple en prend un coup car il ne peut pas répondre à la demande pour ses produits. C’est un signe que même les entreprises les plus puissantes trébuchent sur les chaînes d’approvisionnement tendues du monde, et qu’il sera très difficile de répondre à la demande en cette période des fêtes. Amazon prévoit de dépenser des milliards pour embaucher plus de travailleurs, augmenter les salaires et accélérer les livraisons à un coût qui pourrait grignoter ses bénéfices du quatrième trimestre.

Cette correction nous ouvrira quelques opportunités dont je propose de discuter lors de notre prochain Café du Dimanche !

BCE et Inflation

SAXO BANK: Plus Christine Lagarde affirme que les marchés financiers ont tort, plus les marchés financiers anticipent une hausse prochaine des taux en zone euro. Il semble évident que les opérateurs ne partagent pas l’avis de la banque centrale selon laquelle l’inflation est transitoire. C’est certainement encore moins le cas avec un bond de l’indice des prix à la consommation en Espagne à 5,5% en octobre sur un an. Le chiffre pour la zone euro attendu ce matin devrait provoquer des sueurs froides au sein du Conseil des gouverneurs. En parallèle, la pression politique s’accentue dans certains pays européens pour que la BCE envisage une hausse des taux. Le dernier pays à évoquer cette possibilité est l’Autriche. Nous commençons de plus en plus à penser que la BCE pourrait commettre une erreur de politique monétaire en tardant à normaliser sa politique monétaire. Les mauvaises langues diront que les Français sont habitués à cela. Précédemment, il y avait Trichet. Au tour de Lagarde maintenant.

COVID-19

BLOOMBEG: Les actions d’Apple et d’Amazon ont chuté dans les échanges prolongés après que les deux aient publié des résultats trimestriels décevants. Amazon souffre à cause d’une augmentation des coûts de main-d’œuvre et d’exécution, tandis qu’Apple en prend un coup car il ne peut pas répondre à la demande pour ses produits. C’est un signe que même les entreprises les plus puissantes trébuchent sur les chaînes d’approvisionnement tendues du monde, et qu’il sera très difficile de répondre à la demande en cette période des fêtes. Amazon prévoit de dépenser des milliards pour embaucher plus de travailleurs, augmenter les salaires et accélérer les livraisons à un coût qui pourrait grignoter ses bénéfices du quatrième trimestre.

Facebook – Meta

BLOOMBERG: Facebook Inc. change son nom en Meta, se négociant sous le symbole boursier « MVRS » à partir de décembre. Les réactions étaient mitigées et allaient de commentaires détournés, comme ceux du PDG de Twitter, Jack Dorsey, à des commentaires carrément hostiles, comme ceux d’AOC. Certains disent que Mark Zuckerberg aurait pu faire pire, comme le changement de marque de Tribune Publishing en Tronc, qui a été inversé au milieu de la moquerie. De plus, Instagram, WhatsApp et le réseau social Facebook conserveront leurs noms. Dans un cas d’identité erronée, les actions de la petite capitalisation canadienne Meta Materials ont grimpé en flèche dans les échanges prolongés.

DISCLAIMER

L’attention est expressément attirée sur le fait que tout investissement présente des risques, les investissements réalisés pouvant évoluer à la hausse ou à la baisse. Les performances passées ne constituent aucune garantie pour l’évolution future. Mind Your Cash n'est pas responsable des décisions d'investissement prises par ces abonnées et le contenu de cette vidéo, ainsi que d'autres ressources liées, ne comportent pas des conseils d'investissement. Le contenu de Pavel KAREPIN et de Projet Mind Your Cash sont destinés exclusivement à des fins pédagogiques, éducatives et informatives. Il ne s’agit en aucun cas d’une recommandation pour acheter ou vendre un instrument financier particulier. Trader les futures, les indices, les actions, les devises… peut comporter un risque de perte et ne convient pas à tous les investisseurs. Vous devez être conscient(e) des risques associés aux marchés financiers avant d’investir.

0 commentaires publiés

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Premium

Accédez à encore plus de contenu en devenant membre Premium

CLub Option Invest

Le club d'apprentissage des stratégies d'investissement...

Rejoignez nous sur Télégram

Plus de contenu, plus d’échanges, une communauté de plus en plus nombreuse chaque jour…

Derniers articles

Bataille des 3,300 points!

L’inflation se calme et les Bourse explosent à la hausse !

Les nouveaux risques nucléaire en Ukraine

Articles similaires

Les nouveaux risques nucléaire en Ukraine

Les nouveaux risques nucléaire en Ukraine

La géopolitique peut à nouveau faire revenir les marchés. Il y a des rumeurs que Poutine avec ses troupes ont miné la centrale nucléaire de Zaporijia. Cette information n’est pas confirmée. Je ...
Emploi Américain et une Chute du Pétrole

Emploi Américain et une Chute du Pétrole

L’évènement du jour pour les marchés – c’est l’emploi américain. NFP ou Non Farm Payrolls, j’ai écrit un petit article pour savoir ce que c’est. La lecture des chiffres qui seront publiés cet ...
Share This